Articles

Des bâtiments à reconstruire à l’infini

Et si notre futur passait par des bâtiments à moduler et reconstruire à l’infini. L’architecte belge Steven Beckers, reconnu pour ses avancées architecturales en matière d’économie circulaire, a trouvé la solution.

Notre société a décidé d’en finir avec le « tout à la poubelle ». Et le recyclage passe aussi par l’architecture. Steven Beckers, qui dirige le bureau d’études Lateral Thinking Factory, s’appuie sur le « cradle to cradle » : du berceau au berceau. Cette idée du 100 % recyclable, il l’applique aussi aux constructions et rénovations de maisons et d’immeubles en désassemblant les bâtiments du sol au plafond pour mieux réassembler les éléments dans d’autres constructions.

C’est le principe de l’Upcycling : on ne recycle pas pour d’autres objets mais on réutilise à l’identique. Un bâtiment de bureaux pourra, dans 20 ans, servir à la construction d’appartements ou de maisons. Au-delà du développement durable, le pionnier en Belgique de ce procédé qui séduit de plus en plus à travers le monde, élabore des constructions qui auront un impact positif sur l’environnement, avec un minimum de technologie et des normes assez strictes. Car pas question d’utiliser des produits et éléments toxiques lors de la réutilisation. Désormais, on vise l’éternité… pour les bâtiments.