Articles

L’économie circulaire, grande pourvoyeuse d’emplois

L’économie circulaire est une grande pourvoyeuse d’emplois dans notre pays. En Flandre, elle devrait créer 30 000 postes de travail supplémentaires à l’horizon 2030. Mais la Wallonie place également beaucoup d’espoir dans l’emploi circulaire.

En Flandre, l’emploi créé dans l’économie circulaire croît plus rapidement que le marché global du travail. En 2010 et 2016, l’économie circulaire a généré 6,4 % de jobs supplémentaires alors que la croissance dans l’ensemble du secteur économique s’est limitée à 2,7 %, a calculé le Steunpunt Circulaire Economie. Et cet écart est sans doute sous-estimé, observe le chercheur Kris Bachus (KU Leuven). L’étude n’a pris en compte en effet que les activités purement circulaires.

D’ici à 2030, le Steunpunt prévoit que l’économie circulaire créera quelque 30 000 jobs.
Le plus gros potentiel de création d’emplois se situe dans les secteurs circulaires de la réparation de machines.

Il est frappant de constater que 85 % des emplois actuels dans le secteur circulaire en Flandre sont exercés par des hommes. Une grande partie d’entre eux ont tout au plus un diplôme de l’enseignement secondaire. Les chercheurs l’expliquent par le caractère manuel du traitement des déchets.

Selon la Fondation Roi Baudouin, la Flandre compte — directement et indirectement — environ 148 000 emplois dans l’économie circulaire, soit 7,5 % de l’emploi total. à Bruxelles, on en dénombre quelque 58 000 et en Wallonie plus ou moins 56 000.

La Wallonie accuse donc un retard par rapport aux autres régions, mais le sud du pays entend bien le rattraper. Les emplois dans l’économie circulaire sont en effet, pour une grande partie, moins susceptibles d’être délocalisés. Ils sont donc beaucoup plus stables et offrent des possibilités pour les travailleurs des secteurs en déclin.

Hotspot_Hub_Belgique

La Belgique, un temps Hotspot

Du 18 au 20 novembre 2019, la Belgique a accueilli le Hotspot de l'économie circulaire. L'occasion pour notre pays de montrer qu'il compte plusieurs entreprises leaders dans ce domaine.

Lors d’une conférence réunissant des chefs d’entreprise, le directeur de l’Agence européenne pour l’environnement, M. Hans Bruyninckx, a présenté le rapport de son institution traitant de l’économie circulaire. Il en a profité pour transmettre un message :
« Les ambitions et les initiatives de l’économie circulaire en Europe sont prometteuses, mais elles n’en sont encore qu’à leurs balbutiements. Il est temps de passer à la vitesse supérieure pour transformer radicalement nos systèmes de production et de consommation non durables.»

Belg gekluisterd aan zijn bureau

Le Belge cloué à son bureau

Durant la pause de midi, les salariés belges sont cloués à leur bureau. Plus d’un employé sur trois reste derrière son bureau durant sa pause déjeuner afin de surfer sur internet ou sur les réseaux sociaux. Un salarié sur sept continue à travailler.

Même les personnes marquant une pause ne prennent pas suffisamment de temps pour manger en toute quiétude. 64% d’entre eux quittent leur bureau durant à peine une demi-heure et une personne sur quatre est de retour dans le quart d’heure.

Les résultats ressortent d’une enquête de la compagnie d’assurances NN qui a interrogé 1.061 Belges actifs à cet effet.

L’assureur attire immédiatement notre attention sur les conséquences de cet acte, à savoir que notre cerveau n’est jamais en repos, ce qui engendre que deux personnes interrogées sur trois reconnaissent avoir des passages à vide en fin de journée.

Les 21 mesures de la Belgique pour l’économie circulaire

Le Vice-premier ministre et ministre de l’Économie, Kris Peeters, et la ministre de l’Environnement et du Développement durable, Marie Christine Marghem, ont signé un document rassemblant des mesures importantes à mettre en œuvre avant fin 2019.

La Belgique croit en l’économie circulaire et le fait savoir. Mettre en place un modèle économique innovant, viser une utilisation plus durable des ressources naturelles, prendre conscience des défis en matière d’économie, d’écologie, et de façon générale de consommation. Un vaste programme auquel le gouvernement belge a décidé de s’atteler via une brochure expliquant les grands principes de l’économie circulaire et ses bénéfices, et reprenant 21 mesures concrétisant l’envie du Fédéral de faire de la Belgique un leader en la matière.

Les mesures sont très concrètes et visent une meilleure information du consommateur et des entreprises. Recommandations contre l’obsolescence programmée et pour la réparabilité des produits, intégration des principes de la chimie verte, mise en place d’un centre de connaissance en économie durable, information sur les potentialités de l’économie circulaire sur les marchés publics, promotion du recyclage sain…

Un document très détaillé, abondamment illustré, qui représente un outil autant de réflexion que d’action.